Lexique

 

Agenda 21

 

Déclinaison concrète de l'Agenda 21 issu de la conférence de Rio en 1992 (déclaration qui fixe un programme d'actions pour le XXIe siècle dans des domaines très diversifiés afin de s'orienter vers un développement durable de la planète), un agenda 21 local offre un cadre de travail aux collectivités locales et à leurs habitants pour y mettre en oeuvre les concepts de développement durable. Le terme agenda est à comprendre au sens anglo-saxon du terme, à savoir programme. Celui-ci doit harmonieusement traiter les aspects économiques, sociaux culturels, et environnementaux. Enfin un tel projet doit être imaginé avec la plus large participation de la population et des acteurs (associations, entreprises, administrations).

 

 

Biogaz

 

Le biogaz est un gaz naturel qui est fabriqué à l’abri de l’air et sous l’effet de la chaleur à partir de bactéries provenant de substances organiques . On parle également de ''méthanisation'' car ce biogaz est composé principalement de méthane.
Ce processus est naturel et l'on peut l'observer par exemple dans les marais (" gaz de marais "), mais on peut le provoquer artificiellement dans des enceintes appelées "digesteurs" où l'on introduit à la fois les déchets organiques solides ou liquides et les cultures bactériennes.

 

Cette technique de méthanisation volontaire peut s'appliquerbouteille de mélange

 

  • aux ordures ménagères brutes ou à leur fraction fermentescible,
  • aux boues de stations d'épuration des eaux usées urbaines ou industrielles,
  • aux déchets organiques industriels (industrie agro-alimentaire (IAA), cuirs et peaux, chimie, parachimie,…),
  • ainsi qu'aux déchets de l'agriculture et de l'élevage (fientes, lisier, fumier, …).

 

 

Bouteille de mélange

 

Une bouteille de mélange permet un transfert de chaleur entre un fluide chaud et un fluide froid en les mélangeant, contrairement à l'échangeur. Dans la bouteille de mélange (Cf. schéma ci-contre), une partie du retour du circuit à chauffer (secondaire, chez le client) est mélangée au débit du circuit chaud (réseau de chaleur, primaire), puis renvoyée dans la boucle du secondaire.

 

 

Cogénération

 

La cogénération est la production simultanée d'énergie thermique (chaleur) et d'énergie mécanique dans une même installation. Ces énergies peuvent être produites à partir de différentes énergies combustibles : le gaz naturel, le fioul ou toute forme d'énergie locale (géothermie, biomasse) ou liée à la valorisation des déchets (incinération des ordures ménagères ...), qui font fonctionner une turbine ou un moteur. L'énergie thermique est récupérée pour le chauffage et la production d'eau chaude à l'aide d'un échangeur. L'énergie mécanique est transformée en énergie électrique grâce à un alternateur, pour être ensuite revendue à EDF ou consommée par l'installation.

 

 

Le contrat de Délégation de Service Public (DSP)

 

Un réseau de chauffage urbain est un ensemble d’équipements permettant la production, le transport et la livraison de chaleur chez les abonnés. Ces équipements appartiennent dans la majorité des cas à une collectivité  locale (commune ou groupement de communes), qui les confie par contrat à un professionnel (exploitant de chauffage). C’est ce que l’on appelle un contrat de Délégation de Service Public (DSP).

 

Ce contrat peut prendre plusieurs  formes juridiques :

 

  • Le contrat d’affermage :
    Le fermier a en charge uniquement les frais d’exploitation et les frais d’entretien. Il est rémunéré sur la vente de la chaleur et le prix fixé au contrat est révisé par indices. Il en reverse une partie à la collectivité locale pour les frais de maintien du patrimoine. Ce type de contrat concerne les réseaux de distribution d’eau et de chauffage et les aéroports.

 

  • Le contrat de concession :
    Le concessionnaire a en charge, en plus des frais d’exploitation et des frais d’entretien, les frais de gros entretien et de renouvellement et les investissements. Il est rémunéré de la même façon que le contrat d’affermage. Ce type de contrat concerne la totalité de la distribution du gaz, de l’électricité, les réseaux de  télécommunication, pour partie, les réseaux de distribution d’eau et de chauffage et l’assainissement. 

 

Pour ces deux types de contrats, le fermier ou le concessionnaire assure, vis-à-vis du client final, toutes les prestations de la production à la facturation en passant par l’exploitation. Les investissements, les choix stratégiques et énergétiques (cogénération, biomasse,…) sont déterminés d’un commun accord entre le concessionnaire - ou fermier - et le délégant. Les prix de base sont définis au contrat de délégation et révisés mensuellement par indices.

 

 

Le contrat d’abonnement ou « police d’abonnement »

 

 

C’est le contrat signé entre le fermier ou concessionnaire et l’organisme gérant les bâtiments à chauffer  (syndicats de copropriété, offices HLM ou collectivité locale pour les bâtiments communaux).
Ce contrat reprend les données du contrat de délégation telles que les prix et les formules d’indexation. Il  indique en plus la puissance souscrite par le client.

 

 

Le contrat « Exploitation et maintenance »

 

 

Ce dernier contrat est encore appelé contrat secondaire. Il comprend la gestion des installations de chauffage depuis le local technique de chaque bâtiment jusqu’aux logements de chaque locataire ou propriétaire.
Ce contrat ne fait pas partie du contrat de délégation : il est à la charge du client « abonné » (syndics, offices HLM …), qui doit veiller à la bonne marche de ces installations. En général, le client « abonné » fait appel à un professionnel pour assurer la maintenance de ces installations (exploitant de chauffage).

 

 

Contenu CO2

 

Nouvel indicateur proposé par le SNCU pour mesurer le contenu CO2 des réseaux de chaleur. C’est une donnée qui permet de situer la performance énergétique d’un réseau face aux autres sources d’énergie. Calcul du contenu en CO2 (V) d’un réseau :

 

V = ( U - S ) / T
U = Émissions totales de CO2 (tonnes de CO2 issues des énergies entrantes)
S = Émissions de CO2 évitées grâce à la cogénération (tonnes de CO2)
T = Énergie finale totale (MWh th)

 

 

Cyclone :

 

Un cyclone est un appareil permettant de séparer les particules contenu dans un gaz.

Le gaz est injecté à grande vitesse à la paroi supérieure (cf.schéma ci-contre), ce qui provoque un mouvement de type hélicoïdal. Les particules gravitent vers le bas du cyclone et le gaz nettoyé remonte.

 

 

Développement durable

 

Le « développement durable » est, selon la définition proposée en 1987 par la Commission mondiale sur l’environnement et le développement dans le Rapport Brundtland[1] : « un développement qui répond aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs. Deux concepts sont inhérents à cette notion : le concept de " besoins ", et plus particulièrement des besoins essentiels des plus démunis, à qui il convient d’accorder la plus grande priorité, et l’idée des limitations que l’état de nos techniques et de notre organisation sociale impose sur la capacité de l’environnement à répondre aux besoins actuels et à venir. ».

[1] : d’après le nom de la présidente de la commission mondiale sur l’environnement et le développement, la norvégienne Gro Harlem Brundtland.

 

 

DJU (Degrés Jours Unifiés)

 

Degrés jours calculés sur la base d’une température de référence de 18°C. C’est la différence de température entre la température extérieure et la température de 18 °C (température intérieure des logements) .
Exemple : si au cours de la journée du 25 décembre il fait une température moyenne extérieure de 0°C, les DJU du 25 décembre seront de 18.
La comparaison des DJU à la moyenne trentenaire (la moyenne de 30 ans de mesure) donne la rigueur. Une rigueur supérieure à 1 indique une saison plutôt froide, une rigueur inférieure à 1 indique une saison plutôt douce.

 

 

Eau chaude sanitaire (ECS)

 

Eau chaude (entre 55 et 60 °C) destinée à la consommation : cuisine, salle de bains ...

 

 

Eau surchauffée

 

Eau chaude liquide à une température supérieure à 100°C (température d’ébullition de l’eau à pression atmosphérique). Pour que l’eau reste liquide au dessus de 100°C, elle est mise sous pression (la pression d’eau surchauffée est supérieure à la pression atmosphérique).

 

 

Échangeuréchangeur

 

Un échangeur est un dispositif permettant de transférer de la chaleur d’un fluide chaud vers un fluide froid sans les mélanger. Dans une sous-station, un premier échangeur (appelé échangeur primaire) est connecté au réseau.
Il chauffe une boucle interne au bâtiment qui assure le chauffage. Un second échangeur connecté à la boucle interne chauffe l’eau de ville circulant dans un troisième circuit destiné à l’Eau Chaude Sanitaire ECS.

 

 

Énergie fatale :

 

Une énergie fatale est l'énergie inéluctablement présente ou piégée dans certains processus ou produits qui parfois peut être récupérée et/ou valorisée :

  • Incinération ou méthanisation des déchets
  • Techniques de réutilisation ou de recyclage

 

 

Énergie renouvelable

 

Une énergie renouvelable est une source d'énergie se renouvelant assez rapidement pour être considérée comme renouvelable à échelle humaine de temps :

 

  • Vent : éolienne, houlomotrice.
  • Soleil : thermique, photovoltaïque, thermodynamique.
  • Chaleur terrestre : géothermie.
  • Eau : hydroélectrique, marémotrice.
  • Biodégradation : biomasse.
  • Biocarburant.

 

 

Equivalent logement

 

Unité de mesure correspondant à la consommation énergétique d’un logement de 80 m2 occupé par 4 personnes.

 

 

Exploitant

 

L’exploitant de chauffage est le professionnel qui a en charge la gestion des équipements du réseau de chauffage urbain appartenant en général à la collectivité locale, conformément au contrat qui les lie (Contrat de Délégation de Service Public).

 

 

Gaz à effet de serre

 

L'effet de serre est un processus naturel de réchauffement de l'atmosphère qui intervient dans le bilan radiatif de la Terre (bilan entre l’énergie reçue par le système Terre-atmosphère et l’énergie que ce système réémet dans l’espace par rayonnement). Il est dû aux gaz à effet de serre (GES) contenus dans l'atmosphère, à savoir principalement la vapeur d'eau (qui contribue le plus à l'effet de serre), le dioxyde de carbone CO2 et le méthane CH4.

 

 

Lit Fluidisé :

 

Un lit fluidisé est constitué d'un ensemble de particules solides mis en suspension par un gaz.

 

 

LFC (Lit Fluidisé Circulant) :

 

Le lit fluidisé circulant est une technique de combustion propre qui consiste à brûler le combustible en suspension dans l'air et pendant un temps assez long.

Les chaudières à LFC sont composées :

  • d'une chambre de combustion
  • d'un cyclone permettant le recyclage des imbrûlés
  • d'un échangeur de chaleur
  • de filtres à manche afin de recupérer la poussière des fumées.   

 

 

Point de livraison

 

Le point de livraison (ou sous-station) est un local dans lequel la chaleur est livrée pour le bâtiment. C’est à partir de ce point de livraison qu’est distribuée la chaleur dans les logements de ce bâtiment.

 

 

Pile à combustible

 

Une pile à combustible est une pile où la fabrication de l'électricité se fait grâce à l'oxydation sur une électrode d'un combustible réducteur (par exemple l'hydrogène) couplée à la réduction sur l'autre électrode d'un oxydant, tel que l'oxygène de l'air.

 

 

Protocole de Kyoto

 

Traité international visant à enrayer le réchauffement de la planète, signé en 1997 au Japon par environ 180 nations dans le cadre de négociations au sein de l’ONU.
Dans ce traité, 38 pays industrialisés s’engagent à réduire leurs émissions des six gaz à effet de serre considérés comme principales causes du réchauffement climatique. Le protocole de Kyoto stipule que, entre 2008 et 2012, ces émissions devront être réduites par rapport à celles de 1990 par des facteurs fixés selon le profil de chaque pays. Le protocole de Kyoto est entré en vigueur le 16 février 2005. A ce jour, il a été ratifié par 156 pays, dont la France, et à l’exception notable des États-unis et de l’Australie.

 

 

Réchauffement climatique

 

Désigne le phénomène d’augmentation de la température moyenne en un lieu donné au cours du temps. Certaines formes de pollution de l’air, résultant d’activités humaines, menacent de modifier sensiblement le climat. Ce phénomène peut entraîner des dommages importants : élévation du niveau des mers, accentuation des événements climatiques extrêmes (sécheresses, inondations, cyclones, ...), déstabilisation des forêts, menaces sur les ressources d’eau douce, difficultés agricoles, désertification, réduction de la biodiversité, extension des maladies tropicales, ...

 

 

Réseau primaire

 

C’est la partie du réseau qui transporte la chaleur de la chaufferie jusqu’aux postes de livraison des bâtiments.

 

 

Réseau secondaire

 

C’est la partie du réseau de chaleur qui est interne aux bâtiments et qui permet de desservir la chaleur des postes de livraisons des bâtiments jusqu’aux logements.

 

 

Sous-station

 

La sous-station (ou point de livraison) est un local dans lequel la chaleur est livrée pour le bâtiment. C’est à partir de ce point de livraison qu’est distribuée la chaleur dans les logements de ce bâtiment.

 

 

Traitement d’eau

 

Il existe différents type de traitement d’eau selon l’utilisation que l’on en fait. L’eau qui circule dans les canalisations du réseau est traitée pour limiter la corrosion et éviter les dépôts. L’Eau Chaude Sanitaire, elle, est traitée pour être propre à la consommation et subit donc des traitements contre les divers vecteurs de maladies. Les eaux des canalisations du réseau primaire et de la boucle de chauffage dans le réseau secondaire n’entrent jamais en contact avec l’Eau Chaude Sanitaire, pour éviter toute contamination.

 

 

Tri génération

 

La tri génération est une extension de la cogénération, avec production d'une troisième catégorie d'énergie, en général du froid. Ce froid peut être produit mécaniquement, par utilisation directe de l'énergie mécanique du moteur ou de la turbine, il peut également être produit indirectement à partir de la chaleur produite par la cogénération, et non valorisée, à l’aide d’un système thermodynamique. 

 

 

Turbo-alternateur :

 

Un turbo alternateur est un alternateur entraîné par une turbine. Il produit de l'électricité.

 

 

UIOM (Usine d'Incinération d'Ordures Ménagères) :

 

Une UIOM est une installation permettant de brûler des déchets ménagers. Les fumées de ses installations peuvent être envoyées dans une cogénération ou dans un échangeur afin de récupérer de la chaleur. Cette chaleur est une énergie fatale.

 

 

Partager sur :
Partager cette page sur Twitter Twitter
Partager cette page sur Facebook Facebook
Partager cette page sur Myspace Myspace
Partager cette page sur Friendfeed Friendfeed

Ajouter a :
Partager cette page sur Google Google
Partager cette page sur Yahoo Yahoo
Partager cette page sur Digg Digg